مجاهد قهرمان، احمد رئوف بشري‌دوست پس از بيش از 5سال اسارت در زندانهاي خميني دژخيم در جريان قتل عام زندانيان سياسي مجاهد در سال 1367 به شهادت رسيد.

samedi 13 avril 2019

La désignation des gardiens de la révolution comme terroriste est une bonne nouvelle pour les Iraniens.


Les Etats-Unis ont placé lundi 8 avr. 2019  les Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique du régime iranien, sur leur liste noire des "organisations terroristes étrangères".
Pour les Iraniens, le nom du Corps des gardiens de la révolution (CGRI / Pasdaran), l’armée idéologique de Khomeiny équivaut à celui de la Gestapo, étant l’organe de torture et d’assassinat du régime intégriste des mollahs.
Après la chute du chah, dès son arrivée au pouvoir, Khomeiny fonde son armée spéciale et idéologique, dont la première tâche est de réprimer et de tuer les opposants politiques en Iran. La seconde est d'exporter la soi-disant révolution islamique du clergé réactionnaire à l’étranger pour réaliser le rêve d’un nouveau califat.
Pour ma génération qui a participé à la révolution contre le chah pour un Iran libre et démocratique, les gardiens de la révolution sont une expérience amère et sanglante que nous avons payée très cher par des emprisonnements, des tortures et la perte de parents. 
Tous les interrogateurs, tortionnaires, gardiens de prison étaient sans exception des Pasdaran. Ces fous de pouvoir, exécutants des fatwas criminelles de Khomeiny ne connaissaient aucune limite dans la sauvagerie.
J’ai  raconté  histoire   de  mon petit frère, victime de sauvagerie des gardiens de la révolution (CGRI / Pasdaran) dans un   livre  BD intitulée "un petit prince au pays des mollahs".